Drôle de nom , pour une technique de physiothérapie…

crochetage myofascial

Cette technique est aussi connue par fibrolyse diacutanée par crochetage myofascial ou simplement “crochetage”.

Il est prouvé qu’il existe une altération du tissu conjonctif lié à par exemple une immobilisation, une cicatrisation ou même dû à des tensions ou à un hématome.

Tout cela, entraîne des micro-lésions au niveau des tissus mous, ce qui provoque des adhérences cicatricielles et par conséquence une limitation des amplitudes de mouvements.

Cette limitation aura comme conséquence la modification de l’équilibre des chaînes musculaires. Ce qui pourra entrainer des tensions à l’origine d’éventuelles blessures.

Les Crochets vont aller avec précision sur les structures du système myo-tendineux, ce qui va redonner de la mobilité aux tissus. L’éfficacité des crochets et dû à leurs forme anatomique et travail en profondeur.